DE | EN | FRSucheNavigation öffnen
DE | EN | FRSucheNavigation öffnen
ZUSE - GemeinschaftJRF - Gemeinschaft
Startseite / RÉFÉRENCES / Concept NEXUS urbain

Gestion intégrée des ressources en Asie du Sud-Est

Le concept Urban-NEXUS pour la collecte et le traitement durable des eaux usées à Jakarta

Depuis 2016, le FiW conseille diverses mesures individuelles dans le cadre du programme "Nexus urbain" de la Commission économique et sociale des Nations unies pour l'Asie et le Pacifique (CESAP), dirigé par la GIZ. Nous soutenons le développement de solutions pratiques dans les domaines de la collecte et du traitement des eaux usées dans les districts de Jakarta (Indonésie) ainsi que dans les villes de Korat et de Chiang Mai (Thaïlande). Le principal objectif du programme Urban-Nexus est la promotion des bureaux d'administration municipale dans les villes partenaires participantes. L'approche NEXUS soutient l'identification des synergies possibles entre les secteurs de l'eau, de l'énergie et de la sécurité alimentaire, qui sont les plus importants pour la fourniture de services publics.

Au nom du programme "100 Resilient Cities" de la Fondation Rockefeller, GIZ conseille l'administration de la ville de Jakarta, qui est l'une des 100 villes d'Asie du Sud-Est à etre soutenue pour accroître la résilience ou la résistance au stress. De février à mars 2018, notre collègue, le Dr Ing. Kirchhof, s'est rendu dans le Grand Jakarta Ouest pour analyser la situation réelle de la gestion de l'eau dans une petite zone résidentielle où l'approvisionnement en eau et l'évacuation des eaux usées sont insuffisants. En tant qu'expert en langue indonésienne, il a pu préparer une analyse des besoins de la population lors de discussions avec différents bureaux administratifs et les habitants locaux, sur la base de laquelle une équipe d'experts seniors du FiW a pu concevoir un concept de collecte et de traitement des eaux usées durable et intégré. Le concept, y compris une estimation des coûts, a été présenté à l'administration de la ville de Jakarta.

La situation environnementale dans la zone d'étude de Cambela est critique. Il manque un approvisionnement public en eau. L'eau potable est actuellement fournie par des initiatives privées qui distribuent de l'eau via des kiosques à eau et des services de chariots. L'eau est livrée par des camions-citernes publics provenant des villes voisines de Tangerang et de Jakarta. La consommation quotidienne est d'environ 30 litres par personne. Les eaux souterraines, qui proviennent de manière incontrôlée de nombreux puits domestiques, sont déjà contaminées par l'eau salée qui s'infiltre de la mer de Java et par les eaux usées et les fuites des fosses septiques à la surface.

Un approvisionnement public en eau réglementé est essentiel pour l'amélioration durable des conditions de vie. Il a été constaté que pour qu'un système d'assainissement alluvial fonctionne, il faut d'abord garantir un approvisionnement en eau suffisant d'environ 80 L / Personne / Jour. Pour l'approvisionnement en eau, un réseau de canalisations a donc été prévu, avec la spécification qu'une longue canalisation de 10 km à partir de Tangerang devrait être mise en place.

Une combinaison d'égouts gravitaires et d'égouts sous vide provenant de petits quartiers résidentiels individuels a été proposée comme système d'assainissement. Les conditions préalables à cette solution techniquement réalisable seraient, outre une amélioration de l'approvisionnement en eau, la mise en place d'un rattachement obligatoire des raccordements des maisons aux tuyaux collecteurs.

Un procédé en plusieurs étapes a été recommandé comme concept de traitement des eaux usées approprié, consistant en un écran courbe pour la séparation des matières grossières, un réacteur anaérobie avec la possibilité de générer du biogaz, un filtre aérobie à ruissellement et un réservoir de sédimentation. La possibilité de réutiliser l'eau pour l'irrigation urbaine a été démontrée. La forme et la taille des réacteurs ont été conçues pour doubler la capacité de la station d'épuration en optimisant les réacteurs et en modifiant le mode de fonctionnement de manière à ce que le système puisse être adapté à la consommation d'eau prévue d'au moins 80 L / Personne / Jour.

En outre, il a été recommandé de renforcer les institutions responsables et de soutenir les mesures d'accompagnement, en particulier la formation à l'exploitation et à l'entretien des équipements techniques ainsi qu'au nettoyage et à la réparation du réseau d'égouts, et d'associer les habitants du quartier à cette formation.

PERSONNES DE CONTACT

Dr. sc. Dipl.-Ing. Frank-Andreas Weber
+49 241 80 2 68 25 / E-Mail

Dipl.-Ing. Manuel Krauß
+49 241 80 2 68 43 / E-Mail

CLIENT

Association allemande pour la coopération internationale (GIZ) GmbH